[Film] Captain Marvel

Enfin un film Marvel avec une femme au premier plan ! Et en plus, l’une des héroïnes les plus puissantes de tout l’univers de l’éditeur Américain, alors que vaut cette nouvelle héroïne ?

Captain Marvel raconte les origines de la super héroïne Carol Danvers.
Celle-ci va se retrouver au cœur d’un conflit intergalactique qui va lui permettre de trouver la vérité sur ses origines…. Et sauver l’univers.
La super héroïne à l’étoile est l’avant dernier film de la phase 3 du Marvel Cinematic Universe, qui se conclura avec Avengers : Endgame qui sortira le 24 avril prochain en France.

J’avoue, je n’ai jamais été attirée par Captain Marvel, que ce soit la version originale (qui était un homme) que celle de Carol alias Miss Marvel. Malgré ses grands pouvoirs, elle ne m’a jamais vraiment attiré, son histoire est compliquée à suivre, son chara-design avait toujours quelque chose qui me gênait : ses cheveux très court ou des détails de certains de ses costumes (franchement les cheveux qui sortent d’un casque en plein espace… ) et je la trouvais fort proche d’un design à la X-Men (d’ailleurs elle s’y associe à un moment donné), et je ne suis pas fan des X-Men (j’assume !)
Enfin, les dessinateurs du titre avaient un style qui me tentait moins (en même temps, ils sont passés sous mes yeux après Turner, McFarlane, Campbell et Park, dur !)
Alors quand j’ai su que ce personnage allait être ajouté au MCU, j’étais … pas déçue mais je n’ai pas trop compris la logique. C’est quand même un personnage très puissant par rapport aux autres.
Mais les premiers teasers m’ont vite fait changer d’avis tant le choix de l’actrice, le costume (sans casque) et la photographie me plaisaient.
Bref, c’est donc assez confiante et en ayant finalement que peu d’information sur cette héroïne que je me lance dans son visionnage en 2D VF au Kinépolis du coin.

Ce que j’ai aimé dans Captain Marvel…

Premier film Marvel à mettre en avant une femme super héroïne, evidemment ça fait quelque chose !
Carol est une femme forte qui s’est forgée seule et on le comprend dès les premières minutes. Pas besoin d’homme fort ici, d’ailleurs même pas besoin de sa famille, ses parents, … Ce qui amène un point négatif, on en reparlera.

Pas une seule scène d’amour, non, pas une seule. Carol ne tombe sous le charme de personne, pas un seul bisou, rien…..
Putain que ça fait du bien !
C’était LE point noir de Wonder Woman, le truc qui foutait en l’air l’esprit femme forte et indépendante en l’air. Merci Captain Marvel !

Brie Larson, l’actrice au rôle titre, physiquement elle est parfaite, elle a été faite pour ce rôle !
Et même vocalement, la voix française lui va à ravir.

©Marvel Studios 2019

Le méchant. C’est pas facile d’être un gentil/méchant dans un Marvel. Je dois dire que jusque là, il n’y a que Alfred Molina, alias Doctor Octopus dans Spider-Man 2 et Tom Hiddleston, alias Loki dans les différents opus de The Avengers ou Thor, qui avaient réussi le tour de force d’être d’excellent méchants à mes yeux.
Et bien je peux ajouter Jude Law, l’acteur derrière Yon‑Rogg à cette liste. Law est un acteur assez connu, pas mauvais mais qui ne m’a jamais épaté dans ses films. Là, je ne dirais pas qu’il m’a éblouie mais je l’ai trouvé convaincant et lui-même convaincu de son rôle.

©Marvel Studios 2019

Les années 90 ! Née dans les années 80, les nineties sont evidemment mes plus belles années, alors retrouver autant d’éléments, même américains, ça fait plaisir et ça rappelle de bons souvenirs. Et la corde nostalgie fonctionne à mort !
Les nineties se retrouvent tant dans des détails : fringues, expressions, enseignes disparues aujourd’hui … Que dans les musiques avec notamment l’indémodable Nirvana.

La transformation numérique de Fury et Coulson.
Le film se passant plus de 20 ans en arrière, les 2 acteurs avaient besoin d’aide pour rajeunir, comme le bistouri n’était pas envisageable, c’est l’agence LolaVFX qui s’en est chargé et
C’est bluffant, j’étais déjà sur le cul devant cette même technologie dans plusieurs films, mais là, la technologie est arrivée à maturation tellement elle est invisible.

©Marvel Studios 2019

Un point du scénario
Alors, oui bon, le scénario en lui-même n’est pas foufou, on devine rapidement ce qu’il se passe… Par contre j’ai vraiment apprécié un élément clé du scénario : la situation des Krees.
Franchement jusqu’au bout j’ai pas cru en leurs motivations… Et ce rebondissement inhabituel fait du bien, surtout dans les films de nos jours.

J’étais dubitative devant ces scènes

J’ai passé un bon moment devant Captain Marvel mais certains moments m’ont laissé de marbre ou laissée perplexe…

Brie Larson est Captain Marvel
©Marvel Studios 2019

Carol Danvers, elle-même.
Sérieusement, elle est pas un peu beaucoup trop complétement pétée ?!
Mais genre, depuis le début du film elle pète le feu alors qu’elle ne devrait pas ! Mais finalement, ce qui est le plus énervant, c’est qu’elle est très fière, beaucoup trop sûre d’elle du début à la fin du film. J’ignore s’il y a des scènes coupées où Brie Larsen montre une autre facette, mais je l’espère vraiment.
Et je voulais revenir sur le point que c’est cool d’être forte mentalement mais à un moment faut pas pousser le bouchon, maurice…
C’est pas un peu trop teuchi de montrer plusieurs fois que Carol a fait sa vie toute seule, sans sa famille ?
Fin’, je dis pas, on peut faire sa vie sans sa famille, mais j’suis pas sure qu’on devienne aviateur d’avion de chasse expérimental sans un peu d’aide derrière… Non ?

Samuel L. Jackson.
Oui, Nick Fury m’a déçue. Pour la première fois ce personnage que j’aime autant que je déteste m’a semblé, je sais pas…. Naïf ? Inutile ? Aaah, mon coeur balance…
Je ne dis pas, le film se passant plus de 20 ans avant la version qu’on aime tous, Fury est forcément moins dur, moins mature, … C’est un simple agent même s’il a déjà du vécu. Mais bon, faire de Fury un ex-soldat aussi niais… Ca fout un coup au personnage et même par rapport aux forces armées Américaines.
Par contre, je salue le travail de Samuel L. Jackson, réinventer son personnage a dû être un sacré challenge.

Goose le chat - flerken
©Marvel Studios 2019

Goose, le chat (ou pas).
Oooh un perso qui fait rire et qui fera du goodies à l’avenir pour les petits nenfants et les grands nenfants !
Bon, j’adore les chats, les rouquins sont meugnons tout plein et j’aime bien ce détail du scénario, mais je dois être une des rares qui en a vite eu marre des blagues autour de lui. Et pourtant j’ignorais son secret !
Je dois être blasée de la mignonnerie vu que j’ai un chat depuis trop longtemps…


Voilà mes quelques points retenus de Captain Marvel !
En bref, j’ai passé un bon moment devant Captain Marvel et je le recommande.
Ses défauts ne sont pas si bloquants, c’est un bon film pop corn, il est beau, il fait son boulot et on ne voit pas le temps passer.
Contre son principal challenger, Wonder-Woman, je dois avouer que j’ignore qui est meilleur des deux tant l’un corrige les défauts de l’autre et vice-versa.
Mais, à mon goût, ce n’est pas le meilleur film Marvel, ni la meilleure origin story.
Le film aurait gagné à présenter une Carol moins fière et un peu moins de blagues.

Et vous, qu’avez-vous pensé de Captain Marvel ?

Reylia

Reylia c'est une fille qui mène une double vie. On la croise dans la rue, on dirait pas qu'elle a une pièce des plaisirs virtuels chez elle. On dirait pas non plus qu'elle joue aux jeux vidéo, qu'elle admire des cosplayers ou qu'elle lit des comics... Le week-end, il parait qu'elle met des t-shirts geek et se prend pour Lara Croft. Mais chut, j'vous ai rien dit !